Réjean Côté, travailleur humanitaire, auteur et mon héros!

papa

L’article de l’Express

C’est surtout comme gestionnaire de programmes au niveau des crises humanitaires qu’il s’est fait connaître. Intervenant comme consultant senior dans les secteurs de la gestion, de la planification et du développement, Réjean Côté compte une trentaine d’années d’expérience sur les scènes régionale, nationale et internationale. Membre accrédité de Canadem, il a les compétences et l’expérience pour réaliser des opérations humanitaires sur le terrain pour les Nations-Unies et d’autres agences internationales.

Une carrière bien remplie

Professeur de sociologie et d’anthropologie au cégep de Drummondville en 1976-1977, Réjean Côté a parcouru beaucoup de chemin depuis ce temps. De 1976 à 1993, il a travaillé dans différentes régions du Québec.

C’est en 1994 que sa carrière internationale de gestionnaire de programmes au niveau des crises humanitaires s’enclenche. Dans le cadre des activités du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés et en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le développement au Congo, il coordonne les interventions humanitaires effectuées par de nombreuses ONG dans un camp de 250 000 réfugiés rwandais à Mugunga au Zaïre, tout en étant coresponsable de l’enregistrement de réfugiés dans l’ensemble des camps à Goma.

Tout au long de sa carrière, Réjean Côté a aussi établi de bonnes relations avec les gouvernements des pays où il est intervenu dans des contextes de crise, de post-conflits ou de catastrophes naturelles, que ce soit en Afrique, en Europe de l’est, en Asie, dans les Caraïbes, sans oublier le Canada puisqu’il a œuvré dans plusieurs régions du Québec, en Ontario, dans les Territoires du Nord-Ouest, au Yukon et au Nunavut.

Outre sa carrière internationale, Réjean Côté trouve «du temps pour lui» dans l’écriture. Auteur de trois romans depuis 1999, il travaille actuellement sur un quatrième. Son premier livre, «Nitassinan», a été publié aux éditions québécoises Les Glanures en 1999. Il a récidivé en 2004 en publiant chez Harmattan, édition française, «Rwanda Ubumwe». Puis, en 2010, il a sorti, également chez Harmattan, son troisième roman, «La réconciliation des mondes à la source du Nil». Membre depuis 2001 de la Société des écrivains de la Mauricie et du Centre-du-Québec, il a aussi participé à plusieurs salons de livre, à des émissions télévisées et à un festival de poésie en Guinée.

«Mes fonctions m’amènent souvent à réfléchir sur la vie et la mort et donnent un autre sens à ces mots»– – Réjean Côté

Une belle reconnaissance

Pour Réjean Côté, le simple fait d’être en nomination le 5 novembre dernier se veut une belle reconnaissance pour le travail accompli.

«J’ai été très surpris et très touché d’être parmi les finalistes. Que ce soit pour Oxfam, pour Care, pour les Nations Unies et pour ECC, mon travail à l’international se fait dans l’ombre. Mes fonctions m’amènent souvent à réfléchir sur la vie et la mort et donnent un autre sens à ces mots. L’aide humanitaire se faisant toujours sur une base volontaire, cette nomination se veut une reconnaissance pour le travail accompli au cours des quinze dernières années et se traduit également comme un encouragement à poursuivre. Ce qui est aussi intéressant, c’est que le comité de sélection reconnaît aussi mon travail d’auteur. Cette place au rang des finalistes me touche au plus haut point», mentionne Réjean Côté.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s